top of page

Édito du 15 janvier 2023 : Ordinaire

Lundi, nous fêtions le Baptême du Seigneur, fête qui clôture le temps de Noël. Depuis, nous sommes entrés dans ce que nous appelons le temps « ordinaire ». Ce mot « ordinaire » n’a plus de nos jours une acception très positive. Il signifie davantage « sans relief ». On est plus attiré par ce qui sort de l’ordinaire, par l’extra-ordinaire. Pourtant, ce mot est tiré du mot « ordre ». Comment notre vie peut-elle se dérouler sans un certain ordre ? L’autre jour, une mère de famille témoignait qu’avec ses enfants, les imprévus étaient quasiment quotidiens et qu’elle rêvait d’une journée « ordinaire » ! Avec Dieu, nous rêvons de vivre des choses extraordinaires, et parfois notre vie avec Dieu nous paraît bien terne. Pourtant, c’est bien d’abord dans l’ordinaire, qui constitue la majeure partie de notre existence, que Dieu nous attend. Le devoir d’état, qui consiste à bien faire ce que nous devons faire, la fidélité dans la prière pour entretenir en nous le désir d’aimer, la vigilance pour ne pas nous laisser endormir par l’habitude, la confiance pour ne pas nous désespérer de tomber toujours dans les mêmes travers, la persévérance pour tenir nos résolutions. Elle est vraiment là la vie héroïque : c’est l’extraordinaire dans l’ordinaire. Vivons donc ce temps ordinaire comme le temps où Dieu nous attend.

Posts récents

Voir tout

« Mgr Laurent Ulrich, archevêque de Paris, à la suite du Conseil permanent de la Conférence des évêques, invite les catholiques parisiens à faire du vendredi 10 février 2023, veille de la fête de Not

bottom of page