top of page

Édito du 6 mars 2023: Courbe-toi, fier Sicambre !

Cette phrase de Saint Remi au moment de baptiser Clovis pourrait nous inspirer dans ce temps du Carême. Clovis avait toutes les raisons jusque-là de se montrer plein d’orgueil, après toutes ces victoires qui avaient semblé être le résultat de sa soumission aux dieux païens des Francs. Mais, lors de la bataille de Tolbiac qui ne lui est pas favorable, Clovis se tourne vers le Dieu de son épouse chrétienne Clotilde. L’issue heureuse le décide à demander le baptême. J’ai parfois l’impression que la vie nous a rendus fiers, mais pas au bon sens du terme. Comme Clovis, nous adorons des dieux païens : consommation, jouissance, maîtrise… La puissance de l’argent qui met nos sociétés dans l’abondance ne nous donne-t-elle pas un sentiment d’invulnérabilité qui nous ferait presque regarder de haut notre Dieu, allant même parfois jusqu’à lui dire ce qu’il doit faire ? Le Covid, la guerre, la crise pourraient être notre bataille de Tolbiac. En ce temps de Carême, pratiquons davantage les attitudes d’humilité qui nous font nous courber devant Dieu. En particulier à la messe, en disant le Je confesse à Dieu, au moment de la consécration ou encore en venant communier, que notre attitude traduise le sentiment de notre cœur qui s’humilie devant Dieu. Abaissons-nous pour que Dieu nous relève ; nous pourrons ainsi accueillir le salut de Dieu qui nous est donné par le Christ. Lors de la nuit d’adoration de vendredi prochain, venons prendre le temps de nous agenouiller devant notre Sauveur et notre Dieu.

François Lainé +

Posts récents

Voir tout

Les prêtres dyonisiens

Avec cette fin d’année scolaire, arrive la période des ordinations sacerdotales. Fin juin, seront ordonnés 6 nouveaux prêtres pour le diocèse de Paris et trois pour le diocèse de Meaux. Parmi eux, plu

Louons-le à voix pleine et forte

Dans une semaine, nous fêterons la solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ. Ce sera pour nous la deuxième fête paroissiale après la Saint-Denis le 9 octobre. En effet, notre paroiss

Comments


bottom of page