top of page

Les Rameaux

La lecture d’évangile la plus longue de tous les dimanches de l’année, c’est aujourd’hui ! en ce dimanche des Rameaux et de la Passion, dont la Messe comporte même deux évangiles : le récit au début de l’entrée de Jésus à Jérusalem, puis la Passion proprement dite, depuis le dernier repas de Jésus avec ses disciples jusqu’à sa mort sur la Croix et sa mise au tombeau.

En ce dimanche qui est le plus rempli de l’année dans nos églises (puisque les autres Messes qui font le plein, comme Noël et la Toussaint, ne tombent pas forcément un dimanche), on a une occasion formidable d’expliquer aux personnes qui sont là ce que nous célébrons chaque dimanche, à savoir le pouvoir de Jésus sur la vie : « ma vie, dit Jésus, nul ne la prend, c’est moi qui la donne », ajoutant même : « j’ai le pouvoir de la donner et de la reprendre », puisqu’il est lui-même la Vie en plénitude.

Bien sûr, c’est dimanche prochain, le jour de Pâques qui est la plus grande fête de l’année, le mystère le plus grand de notre foi, la résurrection du Christ d’entre les morts. Mais aujourd’hui, une semaine avant Pâques, en ce dimanche de la Passion, nous avons à montrer à tous ceux qui ne viennent pas souvent à la messe ce qui se passe chaque dimanche, et qui est d’abord le fait que ce que Dieu dit, qui est contenu dans la Bible, est vrai. Il est la Vérité et la Vie, et cette vérité s’est réalisée dans la vie du Christ Jésus.

Le rameau, symbole de vie et de résurrection est pourtant bien plus qu’un porte-bonheur. Aujourd’hui, avec ces rameaux que nous arborons levées en prière sur le chant joyeux « Hosanna » sont une réponse collective et personnelle à l’invitation du Seigneur : « Suis-moi ! » En franchissant les portes et en entrant dans l’église, l’assemblée, conduite par la croix de procession, manifeste ce désir de suivre le Seigneur jusqu’au bout. En le plaçant dans les maisons où il orne les crucifix : c’est en quelque sorte, faire entrer Jésus ressuscité dans nos maisons.

Thibaut de La Fournière +

le 3 avril 2023

Posts récents

Voir tout

J'ai mal

C’est une coïncidence troublante. Au moment où l’on dit adieu à Robert Badinter qui obtint l’abolition de la peine de mort dans notre pays, on va inscrire dans la constitution le droit décider de la v

Il n'est jamais trop tard

Lorsqu’on est en vacances, il est souvent plus difficile de vivre le Carême car deux finalités ont tendance à s’opposer : d’une part se reposer, se détendre, prendre du bon temps pour revenir en plein

Le Carême commence bien tôt !

Cette année, le mercredi des Cendres tombe le 14 février. Mais figurez-vous que le carême peut parfois commencer encore bien plus tôt dans le calendrier. Si Noël est célébré chaque année à la même dat

bottom of page