top of page

Pour un monde sans lèpre

Il y a 70 ans, Raoul Follereau lançait la 1ère Journée mondiale des malades de la lèpre, avec comme volonté de voir émerger la “prise de conscience lucide et douloureuse de l’atroce condition dans laquelle se débattent 10 millions de maudits”. 10 millions d’exclus contre 3 millions aujourd’hui. Avec plus de 200 000 nouveaux cas dépistés chaque année, la transmission reste active et frappe 1 personne toutes les 3 minutes dans le monde.

La Fondation Raoul Follereau agit dans 14 pays en s’adaptant au contexte. 4 pays sont prioritaires : la Côte d’Ivoire, le Bénin, le Tchad et Madagascar.

La Fondation Raoul Follereau travaille en étroite collaboration avec les gouvernements. Elle veille également à impliquer les communautés pour que, tous ensemble, ils soient acteurs de leur propre changement.

À quoi servent les fonds récoltés ?

En amont : dépistage de la maladie, déplacements auprès des communautés les plus reculées, dépistage de la maladie, prévention auprès des populations, installation d’infrastructures (centres de soin, latrines, puits… ).

Pendant la maladie : soin, matériel médical (exemples : médicaments, chaussures orthopédiques adaptées aux pieds de chacun) …

Après : réinsertion dans la société des anciens malades : prise en charge des frais scolaires des malades ou de leurs enfants, formation professionnelle…

D’après le site internet de la Fondation Raoul Follereau

Posts récents

Voir tout

Les prêtres dyonisiens

Avec cette fin d’année scolaire, arrive la période des ordinations sacerdotales. Fin juin, seront ordonnés 6 nouveaux prêtres pour le diocèse de Paris et trois pour le diocèse de Meaux. Parmi eux, plu

Louons-le à voix pleine et forte

Dans une semaine, nous fêterons la solennité du Saint-Sacrement du Corps et du Sang du Christ. Ce sera pour nous la deuxième fête paroissiale après la Saint-Denis le 9 octobre. En effet, notre paroiss

Comments


bottom of page